Nous vous remercions pour tous les messages d'encouragement sur notre livre d'or


Réussir l'intégration de votre nouvel animal de compagnie

Tout étant réglé avec le refuge, vous avez hâte d'être chez vous pour y installer avec amour ce nouveau membre de la famille. Bien sûr « le nid » aura été préparé à l'avance. Une corbeille douillettement capitonnée l'attend dans un coin du living, au calme et au chaud et déjà les enfants lui présentent nourriture et boisson.

Mais n'oubliez pas que cet animal qui vient de quitter son environnement familier est un peu effrayé. Il faut veiller à ce qu'il ressente le moins possible ce traumatisme psychique. On évitera donc tout ce qui peut l'apeurer (éclats de voix, mouvements brusques). Les enfants s'abstiendront de trop le « tripoter » et respecteront les longues siestes qui lui sont nécessaires.

Peu à peu il va s'enhardir à explorer les limites les plus reculées de son nouveau territoire et il ne manquera pas d'en prendre possession par de multiples pipis. Vous serez un peu indulgent... au début, mais il faudra très vite lui montrer l'endroit qui lui est destiné pour se soulager.

Pris sur le fait (c'est important), un non ferme lui fera comprendre qu'il ne vous convient pas qu'il s'oublie n'importe où. Vous le conduirez alors à un petit bac aux bords peu élevés et rempli de gros sable. Après quelques essais, le plaisir qu'il éprouvera à y retrouver son odeur, fera qu'il y viendra spontanément.

Nous avons vu qu'un « lit » et des « sanitaires » lui étaient indispensables. Il faudra aussi assez rapidement envisager les premières sorties et pour cela acheter laisse et collier. Un harnais est assez pratique pour lui apprendre à suivre dans les promenades. Pour qu'il s'amuse et puisse se « faire les dents », préférez aux balles et objets divers en plastique ou caoutchouc, l'os en peau de buffle. Il a un léger goût et il n'est pas dangereux qu'il en avale de petits morceaux en le rongeant. Les « vrais » os sont salissants pour les tapis et coussins. Mais surtout jamais vous ne donnerez de petits os de lapin ou de poulet dont les fragments acérés sont très dangereux pour les voies digestives !

Quant à la « vaisselle » elle se limitera à une gamelle à bords assez relevés, et à un bol pour l'eau (verre ou plastique). Ce matériel étant soigneusement et régulièrement nettoyé après les repas.

L’entretien des chiens est des plus aisés. Les bains complets (eau tiède et savon) ne sont pas nécessaires fréquemment. On les donnera par temps chaud en prenant la précaution de bien sécher dos, ventre et poitrine. Pour l'entretien régulier il existe, chez les commerçants spécialisés, une brosse très pratique dont le manche sert de réservoir à un liquide dégraissant et antiparasitaire qui s'écoule à mesure du brossage.

Voici donc à peu près ce qui est indispensable pour une « installation » correcte du nouvel arrivant. La société de consommation, par sa publicité agressive, vous proposera des accessoires parfaitement superflus qui n'ajoutent rien au bonheur du chien mais servent plutôt à flatter la vanité du maître en essayant de refléter son standing.

Quelques précisions également en ce qui concerne son nom. Vous avez pu constater sur son « pedigree » qu'on lui a déjà attribué un nom. Rien ne vous empêche d'en changer, cependant il est bon que vous sachiez que, depuis le 1erjanvier 1973, il a été décidé d'attribuer chaque année une nouvelle lettre initiale pour dénommer les animaux (à quelque espèce qu'ils appartiennent d'ailleurs). La lettre I fut choisie pour 1973 ; les autres lettres de l'alphabet étant utilisées dans l'ordre habituel pour les années suivantes, à l'exception des lettres K - Q- W - X -Y - Z, afin de revenir à la même lettre tous les vingt ans. Si donc votre chien est né en 1981, son nom pourra être Sim... Sam... ou Surcout né en 1982, son nom commencera par un T et ainsi de suite.

Le chien et l'homme

Nous venons de voir quels étaient les accessoires indispensables à la vie matérielle de notre compagnon Mais pour vivre pleinement les joies que peut vous apporter un chien, il vous faut le COMPRENDRE. Faire entrer un chien dans la cellule familiale c'est tout autre chose que l'acquisition d'un vase japonais ou d'une chaîne Hi-Fi. L'animal vous donnera TOUT, mais il aura droit, en dehors des bons soins, à une affection véritable qui ne se démentira pas selon les circonstances.

Nous avons une responsabilité envers lui et nous devrons toujours reconnaître ses droits.

Plusieurs sorties par jour lui sont indispensables... même les jours où vous aurez très peu de temps à lui accorder ! Vous ne lui en voudrez pas lorsque des chutes de poils périodiques ou des traces de pattes souilleront parfois sols et tapis. Lors de vos déplacements prolongés il faudra l'emmener avec vous ou tout au moins le confier à un gardien de confiance. Car un objet on le vend ou on le met au grenier, mais abandonner un animal parce qu'il va contrarier l'organisation des sacro saintes vacances, ce ne peut être le fait que de monstres, hélas trop nombreux dans notre société.

Pour une vie commune harmonieuse, il vous faut connaître quelques points essentiels de sa physiologie, ainsi que les méandres de son psychisme. Deviner les raisons de son comportement, percer les secrets de ses attitudes, vous permettront de vous comprendre réciproquement et de vivre pleinement les quelques années d'une belle histoire d'amour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

..
Statistiques :
 
Nombre de connecés1 connecté
 

 

..
Sondage
 
Vous avez des animaux a la maison?
Oui un/plusieurs chien(s)
Oui un/plusieurs chat(s)
Oui un/plusieurs oiseau(x)
Oui autres animaux...
[ Résultat ]

 

..

Partenaires